"Discriminations"

Publications
Corps de texte

(English below)

2ème Prix du jury du salon d'art contemporain de Colombes (Novembre 2019)

Une œuvre qui nous invite à méditer sur les causes et conséquences de ces discriminations qui gangrènent notre société...

Selon le Larousse, une discrimination suppose de mettre à l'écart une personne qui présente des signes distinctifs stigmatisés par la société.

La loi en répertorie plusieurs, les "20 critères de discrimination prohibés par la loi" :

L'âge / L'apparence physique / L'appartenance réelle ou supposée à une ethnie, à une nation ou à une race / L'appartenance ou non à une religion / L'état de santé / L'orientation sexuelle / L'identité sexuelle / La grossesse / La situation de famille / Le handicap / Le patronyme / Le sexe / Les activités syndicales / Les caractéristiques génétiques / Les mœurs / Les opinions politiques / L'origine / Le lieu de résidence  (Source: défenseur des droits)

Se fondant sur ces critères, Pierre Leblanc (Chef opérateur : David Le Mevel) façonne autant de mises en scène avec comme fil conducteur l'enfermement dans une cellule. Car la discrimination aboutit d'une manière ou d'une autre à la réclusion, prison mentale...ou concrète. Autisme du patron qui ignore les revendications de son employé spolié, femme vieillissante qui ne supporte pas l'idée de perdre sa jeunesse, transgenre coincé dans le regard d'autrui, femme sous payée et exploitée, personnes rejetées car de couleur ou handicapées, exilé déraciné loin de sa patrie, malade attendant la mort dans la pauvreté de l'inutile économique...

Les sujets traités sont d'autant plus poignants que leur mise en scène est d'une beauté sidérante. Jouant sur les ombres et les couleurs, Pierre Leblanc crée des tableaux vivants terriblement émouvants, qui annulent notre modernité pour rappeler que notre monde est encore et toujours réglé par le refus de l'autre, du différent. De ces visuels éclairés somptueusement, se dégage une solitude affligeante. Une violence indicible qui dénonce notre acceptation, notre passivité. Le tout déclenche l'envie péremptoire de mettre un terme définitif à tant d'injustice.

(Dauphine De Cambre)

 

The Existential Prisons of Pierre Leblanc

Le 116, a contemporary art center based in Montreuil, welcomes Belgian photographer Pierre Leblanc’s exhibition "Discriminations".  This series portrays individuals in cells which incarnate the twenty discriminations* prohibited by law, ranging from sexual orientation, health, and even to handicaps.  The images are on view through April 16th.

Pierre Leblanc offers, with a razor-sharp acuteness, a new series of his photographic vision of the human comedy.  Assisted by his head cameraman David Le Mevel, he perpetuates his vigorous, satyric and poetic gesture of dead weight.

Here, in the narrow,  deleterious and suffocating space of a prison which metamorphosizes existential isolation cells (physical, psychological, or mental), he returns with a fierce, tender, virulent and despairing production of all these kinds of  traps that ensnare and incarcerate man.  He tirelessly pursues this sort of x-ray of the species.  One feels like Leblanc is a cinematic professional.  The look that he offers, to increase the violent sharpness created by the work of art,  is a stationary moment treated with a confidant virtuosity:  breathtaking lighting, polished composition and staging, expressive acting, magnificent color palette, and acute sense of atmosphere.

- Denys-Louis Colaux (Excerpt)

*20 grounds of discrimination :

Age/ physical appearance/ real or supposed affiliation to an ethnicity, nation, and race/ affiliation or non-affiliation to a religion/ state of health/ sexual orientation/ sexual identity/ pregnancy/ marital status/ handicap/surname/ sex/  union activities/genetic characteristics/ traditions and customs/ political opinions/ background/ place of residence.

(Source: défenseur des droits)

 

蒙特勒伊: 皮埃尔·勒布朗

法国蒙特勒伊Le116当代艺术中心展出比利时摄影师皮埃尔·勒布朗(Pierre Leblanc)的作品《歧视》。这组肖像作品拍摄的是小屋中的人物个体,具象化的表现了法律明令禁止的二十种歧视,其中包括性别歧视、健康程度以及残障等。展览至4月16日结束。

皮埃尔·勒布朗的这组全新作品,从摄影的角度表现犀利的戏剧效果。他在首席摄影师戴维·勒梅韦尔协助下完成的作品拍摄。作品保持了他一贯的摄影风格,充满活力、讽刺和优雅的肢体语言。

独立的小屋如同监牢,狭窄而让人窒息,从身体、心灵和精神上给人以折磨。作品中充满将人牢牢囚禁的残暴、脆弱、有毒害以及绝望。摄影师皮埃尔·勒布 朗一直不知疲倦的拍摄这类作品,营造出电影制作的感觉。让人窒息的灯光、精心布置的画面构图和舞台效果,触动人心的表演,卓越的色彩运用,让人紧张的氛围 等,他用精湛的技艺呈现出完美的艺术作品

 

Formats et tirages

  • Impressions sur papier Hahnemühle Photo Silk Baryta 310g
  • Contrecollage sur Alu 2mm
  • Tirages limités à 8 exemplaires, vendus avec certifiact d'authenticité
  • Caisse américaine avec châssis réhausseur

 

Tarifs

Si vous désirez acquérir une des photographies de cette série, vous pouvez me joindre par mail : contact [at] pierreleblanc.be

 

Ces photographies sont soumises à la législation française sur le droit d'auteur selon l'article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction même partielle sans consentement écrit de l'auteur est considéré comme contrefaçon.